440 habitants

SOUGÉ sur BRAYE (41)

1688 hectares
 

  

  Généralités historiques :

"Silviacus" aux IIIème et VIIIème siècle, "Selgiacum" au XIème siècle, "Sougeium" au XIIIème siècle, et nom actuel au XIVème siècle : domaine de Silvius, ou domaine de la forêt (silva)?
L'église relevait dès le XIème siècle de l'abbaye de Saint-Calais. Ancien diocèse du Mans.
Le village était traversé par les voies romaines reliant Le Mans à Tours et Le Mans à Trôo. Le loir était franchi à Artins.

L'Eglise Saint-Quentin construite au 15ème siècle sur les ruines d'un sanctuaire, reconstruite XVIème siècle à chevet plat, couverte d'un lambris (daté 1580) ; 2 chapelles voûtées d'ogives au nord et au sud, plus récentes ; On trouve dans le choeur des stalles de bois sculpté datant fin XVème siècle provenant de l'abbaye de la Virginité près de Fargot, dont une aux armes de Jeanne de Chambraye (abbesse de la Virginité en 1500), fonts baptismaux, bénitier et autel de marbre noir 1783.

Eglise de Sougé - photo Nicole CHENESSEAU - mai 2006

     Particularités :
Manoir des Noues XVIIème siècle (ferme) : douves, porte d'entrée, partie du mur d'enceinte, tour ronde et tour carrée, pigeonnier.
Presbytère comprenant un bâtiment XIIème siècle à fenêtres plein cintre (murées), remanié XVème siècle (ancien prieuré).
Restes de l'ancien collège 1626.


Grotte de Saint-Amadour (chapelle érémitique dans le rocher).
Vallée du Loir (classée).
Rives de la Braye et du Tusson.
Point de vue du Camp de César:
Il subsiste encore quelques traces d'un camp de César sur le plateau dominant le village où il occupait 6 hectares. On distingue encore les restes de la butte où était établi le castellum , et du fossé.

Ressources et productions :
Horticulture, pépinière, vignes. Vin AOC.
Fabrique de sabots.

Commune limitrophe de Trôo, Artins et Couture (41) et de Lavenay, Bessé-sur-Braye, Ruillé-sur-Loir (72), Sougé a été le témoin de nombreux actes de mariages d'habitants venus de ces paroisses voisines.
Elle est le berceau de la généalogie de plusieurs chercheurs dans ce secteur, notamment Nicole POUPINET , Jean Claude RUTARD et plusieurs autres généalogistes qui y ont des racines communes.