Rapport sur les BELOTEAU


Dans les années 1920, une étude et un rapport sur la famille BELLOTEAU ont été demandés à un généalogiste officiel.Ce rapport contient des documents très intéressants, notamment sur la famille BELOTEAU de Montreuil-Bellay aux XVIème et XVIIème siècle. L'étude sur l'origine du nom (voir l'article Origine du nom), témoigne de la bonne connaissance des nombreuses familles BELOTEAU et de leur répartition géographique, tant en Poitou-Charentes qu'en Anjou. Mais plutôt que de s'attacher à la généalogie de toutes les familles BELOTEAU, aux relevés d'actes et aux tableaux d'ascendances, il s'est contenté de relater quelques faits marquants, faits divers ou faits historiques, touchant les BELOTEAU, à partir de documents retrouvés aux Archives. Sur les BELLOTEAU des Charentes, peu de renseignements:

.Un article du Journal L'EXCELCIOR de 1924 qui indique qu' Octave BELLOTEAU se présente aux élections législatives. .Relevé dans le DIDOT-BOTTIN (l'annuaire) de 1918 et 1924 ces publicités : Eau de vie BELLOTEAU à Guittinières, Fabrique de Confection pour Hommes Vignon-Vinsac et BELOTEAU à Angoulème, Dentiste Maximin BELLOTEAU à Angoulème, 5 rue d' Iéna. C'est tout.

Sur les BELOTEAU de Montreuil Bellay, des documents témoignent de son intérêt pour tout ce qui touche à la Noblesse: .Antoine BELOTEAU est annobli par Henri IV et reçoit ses lettres de noblesse en 1592,

.Guillaume BELOTEAU est maintenu comme tabllion de la baronie de Montreuil Bellay en 1574,

.François BELOTEAU , avocat au Présidial d'Angers, fait arpenter ses terres en 1608,

.Le 30 Mars 1639 à MONTREUIL BELLAY, Catherine BELOTEAU épouse GEORGES DE PELLEVÉ, marquis de Bourris, fils de Jacques de PELLEVÉ et d'Elisabeth DU BEC. Il mourut le 3 Aout 1645 à la bataille de Norlingue où il commandait la cavalerie Française, sous les ordres duc Duc d'Enghien. Un tableau d'ascendance, sur 25 générations, le fait remonter à Hugues CAPET.

.René BELOTEAU de Beaulieu, banquier à Nantes, dépose ses armoiries au grand Armorial de France de Charles d'Hozier. Ci-joint un fac-similé de cet évènement, avec le dessin en couleurs du blason de René BELOTEAU.

La conclusion reste pertinente et toujours d'actualité: La présence de nombreux BELLOTEAU dans les Charentes ainsi qu'en Poitou , dans des endroits assez éloignés les uns des autres (Charente, Charente-Maritime, Vendée), indique que cette branche est établie depuis plusieurs siècles dans cette région, comme en témoignent les recherches généalogiques récemment effectuées. Quel est le berceau de cette branche ? A-t-elle la même origine que celle implantée à Montreil Bellay, origine commune venue du Poitou ? ou bien se trouve-t-on en présence de 2 familles tout à fait différentes, n'ayant entre elles aucune parenté, et établies l'une en Anjou et l'autre en Charente ? Seules des recherches plus appronfondies, qu'il faut entreprendre, permettront de le dire.